14 avril 2015

La dépendance ne s’arrête pas quand le soleil se couche

Bookmark and Share Flux RSS

Le Fanal, dans le Haut-Rhin, offre une garde de nuit, à la carte ou par abonnement. Nous avons posé quelques questions à Katheline Madec, responsable de territoire, et Youssef Kaouane, responsable de groupe pour le Fanal, pour mieux comprendre les spécificités de cette offre.

Quel est le principe du Fanal ? 
Il s'agit d'une garde de nuit itinérante, une équipe d'auxiliaires de vie formées à l'accompagnement des personnes âgées, qui interviennent la nuit au lieu de la journée. Les services offerts sont variés. Le coucher tardif est souvent très apprécié parce que toutes les personnes dépendantes n'ont pas envie de se coucher à l’heure où part leur dernière auxiliaire de vie de la journée ! Nous pouvons aussi faire une visite pendant la nuit, soit de manière ponctuelle pour s'assurer que tout va bien - à la sortie d'un séjour à l'hôpital par exemple - ou régulièrement. Certaines personnes auront un passage par semaine, pour pouvoir se coucher plus tard et donc avoir une vie sociale par exemple. D'autres peuvent avoir une visite par nuit, pour aller aux toilettes ou pour prendre une collation. Enfin, le Fanal prend aussi le relais des aidants pour répondre aux appels de téléassistance en cas de problème pendant la nuit. Cela permet aux aidants de bénéficier d’un bon sommeil sans craindre d’être réveillés.

Les visites des auxiliaires sont-elles les mêmes le jour et la nuit ? 
En général, les visites de nuit durent moins longtemps, un vingtaine de minutes seulement, parce qu'il y a moins à faire. L'atmosphère pendant la nuit est différente. Les visites sont plus intimes, et les personnes plus fragiles aussi, il y a beaucoup d'angoisse à apaiser. Les auxiliaires de vie sont encore plus attendues pendant la nuit que le jour : c'est important pour les personnes dépendantes de se savoir accompagnées et de savoir qu'elles peuvent appeler même pendant la nuit.

Le service est-il accessible à tout le monde ? 
Il y a deux formules envisageables : soit la personne a un abonnement et les passages sont réguliers, quelle que soit leur fréquence ; ou alors, on met en place des interventions à la carte, seulement au moment où le besoin s’en fait sentir : un mariage qui demande un coucher plus tardif, un aidant qui doit s’absenter, une mobilité diminuée temporairement suite à un accident, etc. 

Comment bénéficier des services du Fanal ? 
Tous les renseignements sont disponibles sur le site de l'APAMAD. Généralement, le premier contact téléphonique sert à évaluer les besoins pour pouvoir établir un devis. Mais en cas d'urgence, l'équipe peut être très réactive.

Bookmark and Share Flux RSS

Simulateur aidant

Combien d'heures d'aide ?


Quel est le nombre d’heures d’aides nécessaire de prévoir pour assurer la prise en charge d’une personne dépendante ou en perte d’autonomie ?

Simulateur aidant

Quel niveau d'autonomie ?


Comment être sensibiliser sur l’évolution possible de la personne en perte d’autonomie et l’aggravation de son état ?

Agrandir la police

Si vous trouvez l'écriture du site web trop petite, il est possible de l'agrandir via le navigateur :
1. Pour tous les navigateurs
touche ctrl et molette de la souris
2. Par les menus des navigateurs :
* Affichage >>> Taille du texte (Internet Explorer 6 et 7)
* Affichage >>> Zoom (Firefox / Opéra / Internet Explorer 8 et +)
* Menu >>> Réduire/Agrandir (Safari / Chrome)
3. Pour tous les navigateurs sauf Internet Explorer 6
touche ctrl et touche + pour zoomer
touche ctrl et touche - pour dé-zoomer
4. Pour les utilisateurs Mac :
Remplacer touche ctrl par touche cmd
Le contenu mis à disposition sur le site est fourni à titre informatif. Il appartient à l'internaute d'utiliser ces informations avec discernement et esprit critique. L'existence d'un lien de ce site vers un autre site ne constitue pas une validation dudit site ou de son contenu. La responsabilité de l'éditeur ne saurait être engagée quant aux informations, opinions et recommandations formulées par ces tiers. Toute reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, du Site ou de tout élément entrant dans sa composition, quel qu'en soit le support ou le procédé est interdite. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile ou pénale du contrefacteur.