Soutien aux aidants

L’aidant et les groupes de parole

L’aidant et les groupes de parole

Lorsque nous aidons un proche dépendant, nous nous trouvons confronté à de nombreuses questions et difficultés sans toujours savoir vers qui se tourner pour en parler. Pouvoir confronter notre expérience à celles des autres peut s’avérer extrêmement utile et rassurant. Les groupes de parole, très répandus dans la culture anglo-saxonne, se font de plus en plus présents sur notre territoire. Ils se multiplient dans des champs de plus en plus différents et tendent à se « démocratiser ».

Les aidants et les associations

Les aidants et les associations

En termes de soutien et d’accompagnement, les associations assument un rôle social fondamental. En tant qu’aidant d’une personne dépendante, vous aurez tôt ou tard affaire à elles pour vous seconder dans votre tache. En effet, s’il est difficile parfois de reconnaître qu’on peine de plus en plus à assumer toutes les charges, il est néanmoins naturel de songer à être épaulé afin de ne pas s’épuiser. En outre, lorsque vous êtes seul à assurer l’aide de votre proche en perte d’autonomie, ce dernier n’a plus d’autres relations qu’avec vous-même, et cela peut entraîner diverses difficultés relationnelles. Vous devenez indispensable pour tout, la seule personne digne de confiance, la seule aussi sur laquelle se reporte tous ses investissements affectifs. Cette relation d’exclusivité peut s’avérer, à la longue, devenir pesant voire persécutant pour vous comme pour votre proche. Le recours au milieu associatif permet de rompre cet isolement et d’introduire des « tiers ». Cela demande souvent un temps d’adaptation à chacun, qui doit être progressif, afin de s’apprivoiser et que des liens de confiance se nouent peu à peu.

Choisir un hébergement

Choisir un hébergement

Les conséquences de la perte d’autonomie et l’évolution de la maladie d’Alzheimer nécessitent souvent une prise en charge renforcée de la personne âgée. Le maintien à domicile peut désormais être prolongé le plus longtemps possible grâce à des services adaptés et à l’accueil temporaire en établissement. Mais quand le maintien à domicile de la personne âgée représente un danger ou devient trop lourd à gérer pour l’entourage familial, l’accueil en établissement devient une solution. Les personnes âgées et leurs proches doivent alors prendre en compte divers éléments pour choisir un hébergement qui leur convient.

Actualité aidant

Adapter le logement des personnes âgées

Selon un sondage OpinionWay réalisé en mars 2012, pour l'Observatoire de l'intérêt général, 90 % des Français préfèrent adapter leur logement plutôt que d'intégrer une maison de retraite. 69 % des personnes interrogées disent ne pas pouvoir assumer le coût d'un hébergement médicalisé sur le plan financier.

Simulateur aidant

Quel niveau d'autonomie ?


Comment être sensibiliser sur l’évolution possible de la personne en perte d’autonomie et l’aggravation de son état ?

Agrandir la police

Si vous trouvez l'écriture du site web trop petite, il est possible de l'agrandir via le navigateur :
1. Pour tous les navigateurs
touche ctrl et molette de la souris
2. Par les menus des navigateurs :
* Affichage >>> Taille du texte (Internet Explorer 6 et 7)
* Affichage >>> Zoom (Firefox / Opéra / Internet Explorer 8 et +)
* Menu >>> Réduire/Agrandir (Safari / Chrome)
3. Pour tous les navigateurs sauf Internet Explorer 6
touche ctrl et touche + pour zoomer
touche ctrl et touche - pour dé-zoomer
4. Pour les utilisateurs Mac :
Remplacer touche ctrl par touche cmd
Le contenu mis à disposition sur le site est fourni à titre informatif. Il appartient à l'internaute d'utiliser ces informations avec discernement et esprit critique. L'existence d'un lien de ce site vers un autre site ne constitue pas une validation dudit site ou de son contenu. La responsabilité de l'éditeur ne saurait être engagée quant aux informations, opinions et recommandations formulées par ces tiers. Toute reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, du Site ou de tout élément entrant dans sa composition, quel qu'en soit le support ou le procédé est interdite. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile ou pénale du contrefacteur.