1 février 2012

Passage à la retraite

Bookmark and Share Flux RSS

Le passage à la retraite est toujours un moment difficile et ce même s’il a été souhaité pendant de longues années. Il peut jouer un rôle sur la perte d’autonomie

Doit-on craindre le passage à la retraite ?

La plupart des salariés se réjouissent à l'idée de prendre leur retraite : ils vont enfin être libres de  réaliser certains projets que les contraintes du travail leur ont interdits.  Cependant le passage à la retraite n'est pas un départ en vacances. Ce n'est pas un simple "break", une pause bienvenue, mais, souvent, un véritable deuil, provoqué par une rupture définitive de leurs habitudes de vie, qui survient à un âge où, s'ils se sentent encore en forme, ni leurs capacités, ni leur potentiel ne sont ceux qu'ils avaient à 20 ans. Même s'ils sont conscients de cette évidence, ils peuvent, en effet, sous-estimer les difficultés qu'engendrent :

  • Le fait de n'être plus soumis à la régularité des horaires
  • Le fait d'être maîtres de la gestion de leur temps
  • La perte des relations avec des personnes qu'ils fréquentaient quotidiennement
  • La perte du sentiment d'être utiles, d'être reconnus comme tels par leur entourage

… et bien d'autres "bénéfices symboliques"
C'est pourquoi il est important de préparer cette transition, qui est un véritable changement d'écosystème qui remet en question la capacité des personnes à gérer l'ensemble des relations et des échanges avec leur environnement.

Qu'est-ce que c'est ?

L'autonomie, condition de la liberté, est la capacité des personnes à gérer seules l'ensemble de leurs relations et de leurs échanges avec leur environnement. Ces relations et ces échanges concernent la gestion de leur santé, de leur habitat, de leur nourriture, de leurs moyens financiers, de leurs déplacements, de leurs projets et de leurs contacts.
La perte de cette autonomie est progressive, sauf en cas d'accident. Cette progressivité est sournoise. C'est souvent l'entourage qui la constate d'abord.
La perte de repères provoquée par le changement d'écosystème que constitue le passage à la retraite peut provoquer une perte d'autonomie. Cependant, celle-ci est souvent réversible, lorsqu'elle ne s'accompagne pas d'une dégradation physique.

Causes principales de la perte d'autonomie

On distingue 3 types de causes à la perte d'autonomie :

  • Les causes physiologiques : physiques (paralysie, cancer, etc.), neurologiques (maladies dégénératives), sensorielles (baisse de la vue, de l'audition)
  • Les causes sociales : isolement, dépendance financière, maltraitance, etc.
  • Les causes psychiques (qui  peuvent résulter des causes sociales) : dépression, névrose, égarement, etc.

Le passage à la retraite peut entraîner des conséquences psychiques et/ou sociales induisant une perte d'autonomie.

Manifestation de la perte d'autonomie

Lors du passage à la retraite, la perte d'autonomie n'est pas une fatalité. Mais, dans certaines conjonctions de circonstances, sa probabilité est plus forte que dans d'autres. De façon générale, les intellectuels sont moins dépendants que les travailleurs manuels, les ruraux sont moins dépendants que les urbains, les cadres sont plus dépendants que les non-cadres, les hommes sont plus dépendants que les femmes etc.

Ainsi, lorsque l'épouse travaille encore, certains hommes se sentent "perdus". Ils "tournent en rond dans la maison" et ne savent pas quoi faire d'eux-mêmes. Leurs relations sont au travail, ils souffrent d'isolement et il peut arriver que certains dépriment et se mettent à boire.
Ainsi, lorsque l'épouse elle-même ne travaille pas, l'homme se retrouve –t-il "dans ses pattes", balourd, maladroit, s'intégrant mal à une organisation du temps et des travaux qu'il ne maîtrise pas, avec le bistrot comme seul horizon.

Ainsi, certaines personnes qui ont "rêvé toute leur vie" de "se retirer à la campagne, peuvent-elles découvrir que l'insertion sociale est d'autant plus difficile que le village est plus petit, que les travaux de jardinage sont épuisants, que leurs enfants et leurs amis ne viennent plus les voir. Alors peuvent s'installer les reproches et les haines.

Ainsi, certains cadres habitués à un statut valorisant peuvent-ils retrouver un anonymat décourageant, s'ils n'ont pas un projet alternatif qui puisse être le moteur d'une nouvelle position sociale.

Ainsi, certains intellectuels qui ont attendu ce moment pour rédiger le "roman" qu'ils ont toujours rêvé écrire, se retrouvent-ils seuls devant leur page blanche qui les tétanise et les met en face de leur impuissance et de leur vide intérieur.

Prévention des pertes d'autonomie

Il y a deux étapes qui peuvent aider à prévenir la perte d'autonomie.

L'élaboration d'un projet, si possible avant de quitter son emploi

  • D'abord, l'élaboration d'un "projet pour la retraite", à partir des compétences et des envies, en utilisant une démarche créative (de type coaching créatif), pour envisager toutes les pistes
  • Ensuite, l'étude des moyens (financiers, logistiques, affectifs…) nécessaires à la mise en place de ce projet  

Le travail de deuil, après le départ en retraite

Enfin, l'accompagnement du "deuil" de l'emploi doit  permettre de se préparer au changement en acceptant un nouvel écosystème à partir du rejet de l'ancien. Ce qui implique la clarification de ce qui va changer, l'inventaire des nouveaux types de relations à construire, etc.
Certaines conditions favorisent cette prévention :

  • Un environnement matériel et affectif rassurant
  • Un employeur aidant
  • Un projet explicite, ce qui favorise son suivi


Bookmark and Share Flux RSS

Témoignage expert

La perte d’autonomie et ma dépendance - Dr C. Haglon-Duchemin

Il ne faut pas confondre perte d’autonomie et dépendance. La dépendance, c’est être dans l’incapacité de faire seul une action. La perte d’autonomie, c’est ne plus pouvoir décider, être dans l’incapacité de faire ses choix de vie. On peut donc rester autonome très longtemps tout en étant dépendant.

Actualité

Une vie plus longue mais en moins bonne santé

Selon une enquête réalisée dans 27 pays de l'Union européenne l'espérance de vie des Français progresse avec 85,3 ans pour les femmes en 2010 et 78,2 ans pour les hommes : c’est une des meilleures d'Europe.

Simulateur

Quel besoin d’aide ?


Comment évaluer le besoin d’aides sous la forme d’outils et de technologies pour faciliter la vie quotidienne et le maintien à domicile d’une personne dépendante ou en perte d’autonomie ?

Agrandir la police

Si vous trouvez l'écriture du site web trop petite, il est possible de l'agrandir via le navigateur :
1. Pour tous les navigateurs
touche ctrl et molette de la souris
2. Par les menus des navigateurs :
* Affichage >>> Taille du texte (Internet Explorer 6 et 7)
* Affichage >>> Zoom (Firefox / Opéra / Internet Explorer 8 et +)
* Menu >>> Réduire/Agrandir (Safari / Chrome)
3. Pour tous les navigateurs sauf Internet Explorer 6
touche ctrl et touche + pour zoomer
touche ctrl et touche - pour dé-zoomer
4. Pour les utilisateurs Mac :
Remplacer touche ctrl par touche cmd
Le contenu mis à disposition sur le site est fourni à titre informatif. Il appartient à l'internaute d'utiliser ces informations avec discernement et esprit critique. L'existence d'un lien de ce site vers un autre site ne constitue pas une validation dudit site ou de son contenu. La responsabilité de l'éditeur ne saurait être engagée quant aux informations, opinions et recommandations formulées par ces tiers. Toute reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, du Site ou de tout élément entrant dans sa composition, quel qu'en soit le support ou le procédé est interdite. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile ou pénale du contrefacteur.