16 mars 2012

Canicule-froid

Bookmark and Share Flux RSS

La température de l’organisme se situe entre 36 et 37 °C. Cette température interne est dépendante de conditions intrinsèques, mais aussi de conditions externes. Il existe différents mécanismes régulateurs de la température corporelle, et ce afin que celle-ci reste dans la zone de fonctionnement du corps. Or, aux âges extrêmes de la vie, ces mécanismes de régulation sont moins efficients, rendant l'individu plus fragile aux conditions climatiques.

Les mécanismes régulateurs

Le mécanisme essentiel qui permet la régulation de la température corporelle est la déperdition cutanée, par l'intermédiaire de la vasoconstriction ou vasodilatation des vaisseaux superficiels. Or en vieillissant, ce mécanisme peut devenir moins réactif, la paroi des vaisseaux devenant moins élastique, ce qui freine leur dilatation et/ou constriction.

L'autre mécanisme régulateur, notamment aux périodes chaudes, est la production de sueur qui, en s'évaporant, rafraîchit l'organisme. En avançant en âge, la production de sueur diminue.

Température extérieures supérieures à 30°C

Les épisodes de canicule (c'est-à-dire de fortes températures ambiantes sans diminution nocturne) sont heureusement rares en France. Indépendamment du triste épisode d'il y a quelques années, les températures estivales peuvent être élevées, notamment dans certaines régions de France.

  • La première des choses à faire est d'essayer de garder des endroits frais au domicile, en fermant les volets lorsque le soleil commence à être un peu haut, aérer et rafraîchir la maison la nuit.
  • Si ces moyens ne suffisant pas ou sont impossibles, installer un ventilateur, un climatiseur ou se rendre dans des endroits frais (centres commerciaux, cinémas) peuvent être des solutions pour passer les heures les plus chaudes de la journée.  
  • Penser à augmenter ses apports hydriques est une priorité (cf fiche sur la déshydratation) : la sueur est le mécanisme réflexe de rafraîchissement du corps, aussi sa production s'intensifie en cas de fortes chaleurs, favorisant la déshydratation. Le rein a toujours besoin de la même qualité de liquide pour éliminer les toxines produites par le fonctionnement de notre organisme, d'où l'importance d'augmenter les apports en cas de température ambiante élevée.
  • Se rafraîchir avec des douches ou linges humides frais, et l'utilisation de brumisateurs (la production de sueur diminuant avec l’âge).

Certains traitements chroniques, comme les diurétiques, doivent parfois être diminués voir stoppés, TOUJOURS APRES AVOIR CONSULTÉ son médecin traitant. Ainsi, en cas de fortes chaleurs, il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous avec son médecin traitant, pour une éventuelle adaptation de l’ordonnance.

Températures inférieures à 0°C

Il ne faut pas oublier de faire réaliser annuellement un entretien du système de chauffage si celui-ci est une chaudière ou un chauffage au bois. Trop nombreux sont encore en France, chaque hiver, les épisodes d'intoxication au monoxyde de carbone en lien avec un réglage défaillant de ces systèmes domestiques.

Les couvertures dites « électriques » sont aussi des éléments pourvoyeurs d'accidents domestiques, par le biais de brûlures graves, aussi il faut vérifier l'intégrité de tous les éléments avant chaque utilisation.

Même en cas de températures extérieures basses, les sorties du domicile sont à recommander, mais un soin particulier doit être porté au chaussage : chaussure tenant tout le pied, dont les semelles sont antidérapantes. En cas de verglas, des dispositifs venant des pays nordiques peuvent s'adapter sur toutes les chaussures afin d'accrocher au sol, cependant, en cas de troubles de la marche, les sorties doivent être reportées. La peau peut être protégée par l'application d'une crème hydratante, et les lèvres par un stick spécifique. Une attention particulière aux personnes atteintes de la maladie de Raynaud, ou aux diabétiques ayant des troubles de la sensibilité des extrémités : une vigilance accrue est à apporter pour éviter les lésions irréversibles en lien avec le froid (crevasses, gelures). Des « sous-gants » en soie sont recommandés.

Il est fréquent d'avoir à augmenter ses apports caloriques par temps froid, le corps ayant besoin de plus d' énergie pour maintenir sa température interne.  


Bookmark and Share Flux RSS

Témoignage expert

La perte d’autonomie et ma dépendance - Dr C. Haglon-Duchemin

Il ne faut pas confondre perte d’autonomie et dépendance. La dépendance, c’est être dans l’incapacité de faire seul une action. La perte d’autonomie, c’est ne plus pouvoir décider, être dans l’incapacité de faire ses choix de vie. On peut donc rester autonome très longtemps tout en étant dépendant.

Simulateur

Quel besoin d’aide ?


Comment évaluer le besoin d’aides sous la forme d’outils et de technologies pour faciliter la vie quotidienne et le maintien à domicile d’une personne dépendante ou en perte d’autonomie ?

Agrandir la police

Si vous trouvez l'écriture du site web trop petite, il est possible de l'agrandir via le navigateur :
1. Pour tous les navigateurs
touche ctrl et molette de la souris
2. Par les menus des navigateurs :
* Affichage >>> Taille du texte (Internet Explorer 6 et 7)
* Affichage >>> Zoom (Firefox / Opéra / Internet Explorer 8 et +)
* Menu >>> Réduire/Agrandir (Safari / Chrome)
3. Pour tous les navigateurs sauf Internet Explorer 6
touche ctrl et touche + pour zoomer
touche ctrl et touche - pour dé-zoomer
4. Pour les utilisateurs Mac :
Remplacer touche ctrl par touche cmd
Le contenu mis à disposition sur le site est fourni à titre informatif. Il appartient à l'internaute d'utiliser ces informations avec discernement et esprit critique. L'existence d'un lien de ce site vers un autre site ne constitue pas une validation dudit site ou de son contenu. La responsabilité de l'éditeur ne saurait être engagée quant aux informations, opinions et recommandations formulées par ces tiers. Toute reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, du Site ou de tout élément entrant dans sa composition, quel qu'en soit le support ou le procédé est interdite. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile ou pénale du contrefacteur.