19 mars 2012

La Retraite principale

Bookmark and Share Flux RSS

Les régimes de retraite principale sont aujourd’hui gérés par 35 organismes de retraite. Certains gèrent aussi bien la retraite principale que complémentaire.

Qu’est-ce c'est ?

En France, le système de retraite est caractérisé par une grande variété de régimes. Ils sont différents pour les salariés du secteur privé, les salariés du secteur public, les fonctionnaires, les professions libérales, les artisans, les commerçants, les agriculteurs, etc. Il existe également des régimes nommés régimes spéciaux pour prendre en compte la diversité des situations et des différents professionnels (par exemple les salariés de la fonction publique).

Les régimes de retraite principale sont aujourd’hui gérés par 35 organismes de retraite. Certains gèrent aussi bien la retraite principale que complémentaire.

La retraite principale, appelée plus communément "retraite de base" n’est pas accordée automatiquement ; Pour l’obtenir plusieurs démarches sont nécessaires. Il faut tout d’abord, quelques années avant la date de départ en retraite, vérifier son relevé de carrière et s’assurer qu’il reflète bien son parcours professionnel. Ensuite, vous devez deux ans avant la date souhaitée, contacter votre caisse de retraite pour prévoir la date et faire une évaluation du montant de la retraite. Il faudra enfin les mois avant la date de départ convenue, demander sa retraite pour éviter toute interruption de paiement entre le salaire et la retraite.

Il faut savoir que votre demande doit être faite auprès de la dernière caisse à laquelle vous avez cotisé. Vous avez par l’exemple  le régime général (CNAV), agricole (MSA), artisanal ou commercial (RSI), etc. Si vous avez, au cours de votre parcours professionnels, cotisé à d’autres régimes, ce dernier se mettra automatiquement en lien avec les autres caisses.

Concernant le financement, il faut savoir qu’en France, même si les règles sont différentes d’un régime à l’autre, ils reposent tous sur le principe de répartition. La retraite de base est généralement une retraites en annuités, c'est-à-dire que les pensions de retraite sont calculées en fonction de la durée de cotisation et proportionnellement au montant du salaire ayant servi de base de cotisation. C’est-à-dire que les cotisations prélevées auprès des actifs une année donnée servent à payer les retraites au cours de cette même année. C’est le principe «  de solidarité intergénérationnelle ». On parle d’assurance collective et obligatoire, l’objectif est de garantir à tout assuré des ressources après son activité professionnelle.

Afin de compenser les disparités démographiques, la solidarité se joue également entre les différents régimes et organismes de retraite. Cela permet de maintenir le niveau de retraite pour tous les assurés.

A qui s’adresse-t-elle ?

La retraite principale s’adresse à toute personne ayant exercé une activité professionnelle.

Aujourd’hui, l’âge légal de départ à la retraite, soit l’âge à partir duquel la personne est en droit de la demander, est fixé entre 60 et 62 ans selon son année de naissance (avec la réforme du régime général des retraites de 2010, cet âge légal devrait être repoussé). Sous certaines conditions des départs anticipés sont possibles. Les cotisations sociales des travailleurs sont proportionnelles à leurs revenus salariés. Les personnes qui ne sont pas en mesure de cotiser (chômage, maladie, maternité, etc.), bénéficient, malgré tout, de droit à la retraite pour ces périodes considérées comme « inactivité involontaire ».

Comment l'obtenir ?

Afin de prétendre à ses droits à la retraite de base, il vous faudra :

  • Demander votre relevé de carrière : c’est votre première démarche, il va vous permettre de faire un point sur votre situation et de prendre votre décision sur la date du départ en retraite. Il est souhaitable de demander ce relevé de 18 à 24 mois avant la date à laquelle vous envisagez de prendre votre retraite. Si vous vous rendez compte d'un oubli ou d'une erreur ce délai vous permettra de procéder aux reconstitutions nécessaires à sa régularisation
  • Vérifier et compléter le relevé : très important surtout si vous avez occupé de nombreux postes.
  • Racheter des trimestres : dès que vous avez connaissance de votre nombre de trimestres, vous pouvez  sous condition racheter jusqu'à 3 ans d'études supérieures ou, si certaines années sont incomplètes, les compléter par un versement volontaire pour la retraite (rachats « Fillon »).
  • Vous devez ensuite estimer le montant de votre retraite  en vous adressant aux organismes de retraite.
  • Vous devez choisir la date de votre départ une fois toutes ces informations rassemblées. L’âge légal est de 60 ans et sera de 62 en 2018. Il faut savoir que vous avez le droit de demander votre retraite à cet âge, mais vous ne bénéficierez pas du taux plein, c'est-à-dire du taux maximum de calcul de votre retraite. Si vous n'avez pas une durée d'assurance suffisante, votre retraite subira une minoration définitive appelée "décote".
  • Vous devez demander votre retraite : dernière étape du parcours dès que vous avez choisi la date de départ. Vous devez écrire un courrier à vos caisses pour leur demander de procéder au calcul de vos droits à la retraite et à la mise en paiement. Si vous êtes fonctionnaire, vous devez vous adresser à votre direction du personnel.

Si vous avez été affilié au régime général des salariés, au régime agricole ou au régime des commerçants et artisans une seule demande, appelé la "demande unique de retraite", sera nécessaire. Il vous suffit de déposer cette demande au dernier régime auquel vous avez été rattaché. Ce dernier se chargera de la transmettre à l'ensemble des régimes.

Si vous avez été affilié à un ou plusieurs autres régimes que ceux cités ci-dessus, vous devez écrire à chacune des caisses dont vous relevez.
Dans les deux cas, pour éviter toute rupture de paiement entre votre revenu professionnel et votre retraite, demander votre retraite au moins 4 à 6 mois avant la date souhaitée.

Découvrez toutes les aides financières disponibles dès votre retraite sur notre blog


Bookmark and Share Flux RSS

Actualité

Une vie plus longue mais en moins bonne santé

Selon une enquête réalisée dans 27 pays de l'Union européenne l'espérance de vie des Français progresse avec 85,3 ans pour les femmes en 2010 et 78,2 ans pour les hommes : c’est une des meilleures d'Europe.

Simulateur

Conformité du logement ?


Comment évaluer la qualité de votre logement en termes de prévention des risques de chutes, mais aussi d’isolement, de qualité de vie avec toutes les conséquences que l’on connaît sur la perte d’autonomie ?

Agrandir la police

Si vous trouvez l'écriture du site web trop petite, il est possible de l'agrandir via le navigateur :
1. Pour tous les navigateurs
touche ctrl et molette de la souris
2. Par les menus des navigateurs :
* Affichage >>> Taille du texte (Internet Explorer 6 et 7)
* Affichage >>> Zoom (Firefox / Opéra / Internet Explorer 8 et +)
* Menu >>> Réduire/Agrandir (Safari / Chrome)
3. Pour tous les navigateurs sauf Internet Explorer 6
touche ctrl et touche + pour zoomer
touche ctrl et touche - pour dé-zoomer
4. Pour les utilisateurs Mac :
Remplacer touche ctrl par touche cmd
Le contenu mis à disposition sur le site est fourni à titre informatif. Il appartient à l'internaute d'utiliser ces informations avec discernement et esprit critique. L'existence d'un lien de ce site vers un autre site ne constitue pas une validation dudit site ou de son contenu. La responsabilité de l'éditeur ne saurait être engagée quant aux informations, opinions et recommandations formulées par ces tiers. Toute reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, du Site ou de tout élément entrant dans sa composition, quel qu'en soit le support ou le procédé est interdite. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile ou pénale du contrefacteur.