21 mai 2014

Voyage et conseils médicaux

Bookmark and Share Flux RSS

Que l’on soit à la retraite ou non, partir en vacances nécessite la prise de certaines précautions médicales. Il en est d’autant plus vrai en cas d’une maladie chronique qui sera susceptible de limiter le choix des destinations ou nécessitant d’adapter son séjour. Retrouvez les précautions à prendre pour votre santé et les gestes à faire avant de partir pour un séjour bien préparé.

Question n°1 : Je fais le point avec mon médecin

Que vous soyez en parfaite santé ou que vous présentiez une maladie chronique, il est nécessaire de faire un point avec votre médecin avant de partir.

Celui-ci pourra faire un examen de contrôle votre santé et identifier avec vous s’il existe des destinations non recommandées soit pour raison sanitaire soit pour défaut d’équipements médicaux. Par exemple, si vous devez prendre un traitement régulier dont la conservation nécessite le maintien de la chaîne du froid, il vaut mieux éviter les destinations trop chaudes ou les voyages avec déplacements fréquents (safari, auto-tour…) qui mettront en péril la bonne conservation de vos traitements.

Si vous portez des dispositifs médicaux susceptibles de faire sonner les portiques de sécurité (ex : pacemaker, prothèse…), il est recommandé de voyage avec un certificat médical, n’oubliez pas de le demander à votre médecin.

Si vous suivez un traitement, dont vous pourriez avoir besoin en cabine dans l’avion, compte tenu des consignes de sécurité, il est conseillé de présenter des justificatifs médicaux. Il en est de même au passage des contrôles dans certains pays. Ces justificatifs peuvent vous être demandés. Mieux vaut donc anticiper pour voyager plus sereinement.  

La prise d’un traitement préventif du paludisme (prohylactique) est fortement recommandée voire obligatoire en zone d’endémie. Pour connaître ces zones, discutez-en avec votre médecin et rendez-vous sur le site de l’institut Pasteur.

Question n°2 : Je vérifie mes vaccinations

Anticipez et vérifiez que vous êtes à jour des vaccinations nécessaires à votre destination, celles-ci  pourront peut-être vous faciliter le départ et vous protéger pendant votre voyage.

Les vaccinations « courantes » sont à renouveler tous les dix ans. En fonction de votre destination les vaccinations exceptionnelles de type Typhoïde, hépatite A, hépatite B, fièvre jaune, encéphalite à tiques, encéphalite japonaise, grippe saisonnière, infections à méningocoques… peuvent être utiles.

Les vaccinations « obligatoires » varient en fonction de la zone dans laquelle vous voyagez, de la durée du voyage, du type de séjour et des interactions que vous pouvez avoir sur place.

Le conseil sur la vaccination doit être personnalisé, les recommandations vaccinales doivent être discutées avec votre médecin, pour vous y préparer vous pouvez consulter le calendrier vaccinal de l’institut Pasteur

Question n°3 : Je me protège contre les moustiques

Outre les désagréments quotidiens d’une piqûre tel que les démangeaisons, réaction allergique…les moustiques peuvent véhiculer des maladies potentiellement dangereuses telles que la dengue, Chikungunya, paludisme, filariose…

Il est donc nécessaire de se protéger contre les piqures de moustiques de jour comme de nuit.  Ayez à l’esprit que les moustiques ne sont pas seulement présents dans l’hémisphère Sud. En été, ils peuvent être particulièrement nuisibles dans les pays nordiques. Aussi si vous voyagez en Suède, Norvège, Danemark ou Finlande, pensez à vous protéger !

Pour vous protéger contre les piqures, voici quelques conseils incontournables à prévoir :  

- une moustiquaire imprégnées d’insecticides, vendues telles quelles ou avec un kit d’imprégnation en pharmacie,

-un répulsif cutané dont l’application est à renouveler toutes les 4 à 8 heures et après chaque baignades,

-serpentins fumigènes et diffuseur électriques d’insecticides,

- imprégner les vêtements d’insecticides,

- porter des vêtements longs et couvrants en coton en soirée, la protection n’en sera que renforcée. 

Question n°4 : Je me protège contre les tiques

Les morsures de tiques sont vectrices de maladies telles que la maladie de Lyme, des encéphalites, des fièvres hémorragiques ou des rickettsioses. La maladie de Lyme peut être asymptomatique et évoluer longtemps, elle peut affecter plusieurs organes et générer à long terme des handicaps moteurs et mentaux ! Il est donc nécessaire de se protéger des tiques avec des répulsifs cutanés. Demandez conseil à votre médecin.

Question n°5: Je prends des précautions d’hygiène

La diarrhée fait partie des petits maux courants du voyageur. 50% de ceux qui effectuent un voyage de plus de 3 semaines à l’étranger en sont atteints. Or, certaines précautions d’hygiène permettent de s’en prémunir au moins partiellement.

Pour vous protéger contre l’éventuelle diarrhée, voici les 10 conseils d’hygiène à suivre :

  • se laver les mains fréquemment : avant et après tout contact avec les aliments, après chaque passage aux toilettes.
  • utiliser de la solution hydro alcoolique si vous manquez d’eau,
  • ne consommer que de l’eau en bouteille capsulée (bouteille ouverte devant soi), ou rendue potable par ébullition (1 minute à gros bouillons)
  • évitez les glaçons
  • ne pas consommer la nourriture vendue dans la rue, sauf si elle est bien cuite et le récipient encore fumant. Les buffets froids des restaurants peuvent également comporter des risques.
  • consommer du lait doit être pasteurisé ou bouilli et la chaîne du froid assurée.
  • laver et peler les fruits soi-même.
  • éviter dans la mesure du possible : les crudités, les coquillages, les plats réchauffés, les jus de fruits frais préparés de façon artisanale, les sorbets et les crèmes glacées.
  • cuire les oeufs, les viandes, les poissons et les crustacés.
  • se renseigner localement sur les risques de toxicité des poissons de mer

Question n°6 : J’adopte un comportement responsable

Voici les 10 conseils qu’il peut être utile de rappeler pour adopter un comportement prudent en voyage.

  • A l’étranger, j’évite de conduire et en tant que passager je respecte les consignes de sécurité (port de la ceinture, siège auto pour les enfants…)
  • Je tiens compte du décalage horaires pour ma prise de médicaments (anti-diabétiques oraux, insuline…)
  • Si je prends l’avion,  je vérifie auprès de mon médecin si je ne présente aucune contre-indication. Si je présente au moins un facteur de risque de thrombose, je porte un dispositif de contention élastique (bas, collant, chaussettes)
  • Je prévois un traitement contre le mal des transports si j’y suis sujet
  • J’évite les excursions inadaptées à ma condition physique et je prends un avis médical au préalable.
  • Je vérifie avec mon médecin si je peux faire de la plongée en bouteille et j’effectue ma dernière plongée à minima 48h avant mon départ en avion.
  • J’évite de me baigner en cas de risque de contact avec des méduses et me renseigne sur les courants.
  • J’évite de m’exposer à la chaleur ou au froid.
  • Je réduis et contrôle mon exposition solaire à l’aide de moyens appropriés (crème solaire, lunettes, chapeau ou casquette).
  • Je pratique une activité sportive raisonnée et compatible avec mon état de santé.

Question n°7 : Je prépare ma trousse à pharmacie

Votre trousse à pharmacie idéale devra être composée avec votre médecin selon la destination de vos vacances. Elle sera peut-être composée des soins suivants :

  • Soins pour les blessures (désinfectants, pansements, …),
  • Pommade à l’arnica contre les coups,
  • Crème solaire pour la protection du soleil,
  • Répulsif cutanés contre les moustiques
  • Aspi venin contre les morsures,
  • Anti diarrhéique pour les diarrhées,
  • Antiémétique pour les vomissements et  soin du mal  des transports,
  • Antipyrétique pour la fièvre,
  • Si besoin un traitement préventif des thromboses veineuses (phlébites) lors des trans-ports,
  • Votre traitement habituel en cas de maladie chronique,
  • Un antihistaminique ou un autoinjecteur d’adrénaline,
  • Un antalgiques pour la prise en charge de la douleur
  • Un antibiotique à large spectre permettant de prendre en charge différentes infections

N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.


Bookmark and Share Flux RSS

Actualité

Des unités cognitivo-comportementales

Dans le cadre du plan Alzheimer il a été décidé de créer au sein de structures de Soins de suite et de réadaptation, des unités cognitivo-comportementales.

Actualité

Une vie plus longue mais en moins bonne santé

Selon une enquête réalisée dans 27 pays de l'Union européenne l'espérance de vie des Français progresse avec 85,3 ans pour les femmes en 2010 et 78,2 ans pour les hommes : c’est une des meilleures d'Europe.

Agrandir la police

Si vous trouvez l'écriture du site web trop petite, il est possible de l'agrandir via le navigateur :
1. Pour tous les navigateurs
touche ctrl et molette de la souris
2. Par les menus des navigateurs :
* Affichage >>> Taille du texte (Internet Explorer 6 et 7)
* Affichage >>> Zoom (Firefox / Opéra / Internet Explorer 8 et +)
* Menu >>> Réduire/Agrandir (Safari / Chrome)
3. Pour tous les navigateurs sauf Internet Explorer 6
touche ctrl et touche + pour zoomer
touche ctrl et touche - pour dé-zoomer
4. Pour les utilisateurs Mac :
Remplacer touche ctrl par touche cmd
Le contenu mis à disposition sur le site est fourni à titre informatif. Il appartient à l'internaute d'utiliser ces informations avec discernement et esprit critique. L'existence d'un lien de ce site vers un autre site ne constitue pas une validation dudit site ou de son contenu. La responsabilité de l'éditeur ne saurait être engagée quant aux informations, opinions et recommandations formulées par ces tiers. Toute reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, du Site ou de tout élément entrant dans sa composition, quel qu'en soit le support ou le procédé est interdite. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile ou pénale du contrefacteur.